Urban Man

Pedro Marzorati conçoit son geste photographique comme un geste créatif de peintre. Il utilise l’appareil photographique comme un pinceau, en recherchant autour du sujet photographie, le piéton, des éclats des lumières de la ville.

Il compose son image comme une toile en cherchant les touches de couleur avec son objectif pour les fixer sur une même photographie tout en jouant sur les temps de pose. C’est l’amplitude de son mouvement qui donne la dynamique ¢ lメimage obtenue.
Le travail sur les lumières rouges, vertes et oranges, symboles de ce qui est interdit et autorise, créent une unité esthétique dans la présentation des photographies. Celles-ci donnent corps au monde dans lequel évolue Urban-man.

« Ses photographies ne sont l’objet d’aucune retouche sur ordinateur. Chaque photographie a été prise telle qu’on la voit exposée, elle est le fruit d’une spontanéité créative qui est retranscrite sur la pellicule, directe et intacte ».

URBAN-MAN est compose à ce jour d’une centaine de cliches.

Dimension: 120 cm x 80 cm

FacebookTwitterPartager